Mairie

6 Place de la Toque
03380 HURIEL
Tél. 04 70 28 60 08
Fax. 04 70 28 94 90
Contact

Les Maîtres sonneurs

George Sand (1804 – 1876)

Peinture de Georges Sand par Auguste CharpentierEn 1853 George Sand achève son cycle de romans champêtres avec Les Maîtres Sonneurs : du Berry, fief de l’auteur, au Bourbonnais, le lecteur suit le parcours initiatique d’un jeune cornemuseux de St Chartier, Joseph.

Ses talents de musicien, révélés par sa rencontre avec Jean Huriel, muletier du Bourbonnais (il était alors de coutume, en particulier pour les gens menant vie itinérante, de prendre comme nom celui du Bourg où ils avaient vu le jour), vont l’amener dans le Bois de la Loeuf, près de Chambérat, où le rejoindront 18 mois plus tard ses amis Brulette et Tiennet.

À travers son apprentissage auprès du Grand Bûcheux, père d’Huriel, et des histoires d’amour liant Brulette à Huriel et Thérence à Tiennet, le roman nous entraîne donc sur les chemins d’entre les pays d’Huriel et de Saint Chartier, sur les accords de deux traditions musicales différentes.

« Les paysans graves et silencieux de la plaine berrichonne » apprendront des bûcherons et muletiers bourbonnais « prompts à s’ébranler, parfois portés à l’excès », le mode mineur aux mélodies graves qui, mêlé à la gaieté du mode majeur permet d’accéder à la musique complète, fusion des deux territoires. De cette tradition séculaire, subsistent encore aujourd’hui au Pays d’Huriel quelques maîtres Sonneurs, cornemuseux qui perpétuent la tradition orale en enseignant les airs d’antan à leurs élèves, sonneurs que vous entendrez peut-être si vous suivez le chemin des Maîtres Sonneurs.

Le chemin des Maîtres Sonneurs

Un peu d’histoire…

Sur les pas des Maîtres SonneursC’est en 1980 que l’idée de créer un chemin des Maîtres Sonneurs est apparue pour la première fois, grâce à un Huriélois qui, après avoir lu le roman, décida d’accomplir le parcours initiatique décrit entre Bourbonnais et Berry. Accompagné de son frère et d’un ami, ce sont finalement trois marcheurs qui se mirent en route sur les pas des héros de George Sand et bouclèrent ainsi le trajet en totalité. La relation qu’ils firent de cette randonnée (125 km en 5 jours) dans le magazine « La vie du Rail » en 1983, eut un impact fondateur et assura la promotion du chemin au-delà des espérances. En effet, d’autres marcheurs huriélois prirent la route, puis ceux d’une association, les élèves d’une classe du collège d’Huriel et leur professeur, des musiciens routiniers etc…

L’intérêt de cette randonnée alliant musique, littérature et beauté des régions traversées, alla grandissant et tout naturellement à partir de 1990, les élus des trois « pays » concernés s’intéressèrent à l’idée, avec l’ambition de la développer et de la pérenniser, notamment grâce à la création d’hébergements indispensables pour que le chemin des Maîtres Sonneurs devienne enfin attractif et soit même labellisé.

Finalement

Sur les pas des Maîtres SonneursHélas les choses traînèrent en longueur et il fallut attendre 2003 pour qu’une randonnée ouverte à tous relance le projet. Cette randonnée organisée à nouveau par des bénévoles (qui eurent l’idée de fêter de cette manière le 150e anniversaire de la publication du roman), aidés par la ville d’Huriel, rencontra un succès, notamment médiatique, qui dépassa toutes les attentes.

Et l’idée fut reprise en 2004. Devant l’ampleur que prenait alors le projet et pour faire face aux supports logistiques qu’il nécessitait, grâce aussi à l’intérêt jamais démenti venant du Cher et de l’Indre, la Communauté de Communes du Pays d’Huriel décida de reprendre le flambeau.

Références

Huriel © 2017 • Tous droits réservés • Création Souris Kiclic