Mairie

6 Place de la Toque
03380 HURIEL
Tél. 04 70 28 60 08
Fax. 04 70 28 94 90
Contact

Le Donjon de la Toque

Plus connu sous le nom populaire de « la Toque », ceci en raison de son ancienne toiture en forme de toque pointue, le donjon d’Huriel est un des rares donjons quadrangulaires français du début du XIIème siècle encore visibles aujourd’hui, au même titre que les donjons de Montrichard, Beaugency, ou bien encore Loches.

Description du monument

Toque coiffée avant restauration

Donjon des De Brosse avant sa restauration - Cliché de Louis Prévost

Le donjon d’Huriel était primitivement un édifice de défense lorsque le seigneur d’Huriel ordonna sa construction au XIIe siècle. Plusieurs campagnes d’édification ont été nécessaires pour ce château. Cette bâtisse, qui culminait à 33 mètres lorsqu’elle était encore coiffée de son toit à quatre pans (1903), est un rectangle de 10 mètres sur 12 environ. La terrasse actuelle offre une vue panoramique allant des Combrailles à la région montluçonnaise.

Le visage que revêt aujourd’hui le donjon résulte de diverses restaurations, en particulier celle de 1900.

En accédant aux étages par l’escalier en vis de 1903, nous pouvons découvrir de grandes salles, rendues habitables au XVIe siècle par le percement de fenêtres à meneaux ainsi que la construction de cheminées.


Le donjon de la Toque lorsqu'il était coiffé début 20è siècle

Le donjon de la Toque lorsqu'il était coiffé début 20è siècle

Les baies en plein cintre et en arc brisé, quant à elles, témoignent d’un passé plus rude, puisque ces ouvertures permettaient aux soldats d’accéder à une galerie de bois d’où s’effectuait la défense. Ce système défensif appelé « hourd » présentait des meurtrières percées dans les parois de bois, par lesquelles les soldats tiraient pour attaquer l’ennemi.

Au fur et à mesure des années, et des changements de propriétaires, l’enceinte et les dépendances du Château seront laissées à l’abandon, se ruinant peu à peu. A partir de 1779, jusqu’en 1845, les fossés seront comblés, en raison des fièvres mortelles qu’ils entraînent.

La commune achètera ce qui reste de l’ensemble en 1879, le Donjon est classé Monument Historique dès 1885. En 1903, les travaux de restauration verront disparaître le toit à quatre pans (son entretien étant de loin trop conséquent), remplacé par une terrasse, et la construction d’une tourelle d’escalier au nord pour permettre un meilleur accès aux salles.

La Tour Tronquée

L’une des deux tourelles rondes est ouverte au public depuis l’été 2009. Cette tour autrefois tronquée et à moitié détruite, a été restaurée récemment.

Maquette de la Toque

La Tour Tronquée abrite une maquette en bois reconstituant la totalité du château. Cette maquette été réalisée par M. DUBERNARD. Le donjon est entièrement démontable et modulable.
Des documents sont également exposés en vue d’expliquer le chemin parcouru depuis l’acquisition du donjon par la commune en 1879, ainsi que des relevés de la grande restauration de 1902.

Maquette en bois de la Toque d'Huriel

Restauration de la Tour Tronquée

La Tour Tronquée a fait peau neuve depuis 2008, année à laquelle ont eu lieu les travaux de sa restauration. Ci dessous, voyez en image quelques phases des travaux (Cliquez sur les photos pour les agrandir).

Le Tour Tronquée avant sa restauration

Tour Tronquée restaurée Tour Tronquée échaffaudée Tour Tronquée grue
Charpentiers à l'oeuvre Tour Tronquée charpentée
Assemblage Vue de la charpente Un travail de maître D'excellents artisans à l'oeuvre

A lire

  • Terrade Claude : Le Château d’Huriel
    Supp. au journal scolaire édité par la coopérative scolaire de l’Ecole de garçons d’Huriel, 1973.

La Toque d'Huriel par Pierre Pizon

  • Pierre Pizon : La Toque d’Huriel
    Imprimeries Réunies, Moulins Yzeure, 1984.

Jean de Brosse, Maréchal de France, Compagnon de Jeanne d’Arc par Robert-Guinot

  • Guinot Robert : Jean de Brosse, Maréchal de France, Compagnon de Jeanne d’Arc
    Ed. Guénégaud, Paris, 2000.
Huriel © 2009 • Tous droits réservés • Création Souris Kiclic